Albums_esp

Ragga Protest Songs Année de production : 1994 Nombre de pistes : 18 Acheter Retour aux albums Liste des titres : Prélude (1:51) Rock Rap Reggae Rebel music of today It’s rock rap reggae Feed my soul day by day Ragga Protest Song (4:21) Oui c’est le ragga protest song qui te balance de positives ondes Le ragga protest song il est fait pour toi, pour lui pour tout le monde, Le ragga protest song qui te balance de positives ondes, Le ragga protest song on l’écoute un peu partout dans le monde. Le ragga protest song il nous vient tout droit de Jamaïque, Influencé au début par les musiciens noirs d’Amérique ; Du calypso au mento, du ska au reggae électrique, Maintenant voilà le ragga qui donne de nouvelle répliques. Refrain : Ragga protest song, this is the ragga protest song Ragga protest song, this is the ragga protest song C’est le ragga protest song qui n’aime pas la politique, Les guerres de religions et tous les conflits ethniques Qui donnent des situations de plus en plus dramatiques Où les haines et les craintes appartiennent à des sentiments antiques. REF : C’est le ragga protest song qui n’aime pas

Glauque City Tej Año de producción : 1990 Cantidad de pistas : 14 Volver a los albumes Lista de las pistas : Intro (0:40) Périphérique (2:44) Je vis une vie électrique Sur le bord d’un périphérique Je passe mon temps dans ce trafic De bitume et de mécanique Le soleil ne traverse jamais la brume des gaz d’échappement Quelque soit l’heure ou bien le temps les néons sont la seule clarté les lampadaires sont allumés La file des voitures anonymes Avance lentement sans jamais s’arrêter Il n’y a pas de joie n’y a pas de déprime Dans cet univers auquel je suis condamné Le soleil ne traverse jamais la brume des gaz d’échappement Quelque soit l’heure ou bien le temps les néons sont la seule clarté Les lampadaires sont allumés Du haut des échangeurs ou des toits des cités Qui forment les rives de ce fleuve de fer Je jette des cailloux j’balance des pavés Sans jamais arrêter le cour de cet enfer Je vis une vie électrique Sur le bord d’un périphérique Soixante Secondes (3:23) Une minute en enfer Juste à la fin du concert Je me suis retrouvé par terre le nez planté dans la poussière Je n’avais