Steff Tej en concert

To The Roots

Jaquette album To the Roots - 2010

To The Roots

Année de production : 2010

Nombre de pistes : 16

 

Liste des titres :


 

Jalmince (1:44)

Non ne sois pas jalmince
Tu sais que c’est pour toi que j’en pince
Non ne sois pas jalmince
Car pour toi j’irai jusqu’à Reims, à pince
Je serai tu verras toujours là pour toi
Non ne soit pas jalmince
Saisis toi vite de ma pince
Non ne sois pas jalmince
Car je serai toujours ton prince, petit prince
Je te ferai tu verras des moutons et des petits plats, tonique
Non ne soit pas jalmince
Pourquoi faudrait il que ça coince
C’est pour toi que j’en pince
Je ne suis pas un gigolpince, oreilles
Laisse moi t’offrir les services d’une vie au service du vice

You’re Gonna Lose That Girl (2:00)

Les ramones & les heptones (2:08)

Elle écoutait les Ramones
Le Clash et les Undertones
Il écoutait les Heptones
Les Wailers et les Maytals
Elle arrivait de Kingston
Il débarquait de London
Ils se croisèrent à Paris
Dans une punky reggae party

REF : Ils se trouvèrent de vieux amis
Le rock n roll de Chuck Berry
Les lunettes de Buddy Holly
Mr James Brown et sa funky

Ils fusionnèrent toute la nuit
En écoutant Warren G
S’aimèrent dans tous les pays
Aux rythmes punky reggae jazzy
De cette union naquis
Un fleuve de mélodies
Où se faufilent aujourd’hui
Les petits rasta punky funky

REF : Elle écoutait les Ramones
Le Clash et les Undertones
Il écoutait les Heptones
Les Walers et les maytals

Alexandra Punk Porno Star (2:47)

Quand elle dévale le trottoir
Les Jules la suivent du regard
Elle ne rentre jamais trop tard
Son homme l’attend chaque soir
Alexandra dans ses contrats
Ajoute une clause tout en bas
À 17h quoi qu’il en soit
La diva remballe sa voix

REF : Alexandra punk porno star
Pour le meilleur pas pour le pire
Gardera toujours le sourire
Pour le meilleur et jamais pour le pire

Alexandra dans le métier
Ne se la laisse pas raconter
La belle a vite calculé
Les poissons qu’il faut éviter
Tous les marloux les p’tits loulou
Elle se les remballe d’un coup
Elle emploie sa tête et ses fesses
Le dimanche se rendent à la messe

REF : Alexandra punk porno star
Marque dans son curriculum
Qu’elle ne rentre jamais trop tard
Pour rejoindre sont petit homme
Sont p’tit indien sont p’tit lutin
Qui l’attend pour prendre son bain
Alexandra quoi qu’il en soit
Ne gâchera jamais sa joie

Raggacronyme (2:31)

Je suis né au C.H.U.
À côté d’une Z.U.P.
J’ai été au C.P
Quitté avant le L.E.P.
Sûr que dans mon C.V
Y’aura jamais le B.A.C.
Sûr que dans mon C.V
Y’aura jamais le B. E. P.
Je n’ai pas le profil V.R.P
Je n’ai pas le style P.D.G.
Pas de porte flingue à mon Q.G.
Je ne travaille pas pour les R.G.
Je vis en P.C.V.
De C.E.S. en T.U.C.
Patiente aux A.S.S.E.D.l.C.
Pointe à l’A.N.P.E.
Je prends pas le T.G.V.
J’ai pas la T.V J.V.C.
La facture E.D.F.
Relève de la S.F
Je me sens un peu perdue,
Au milieu de tous ces M.O.T.S.
Je lance un S.O.S. à mon A.S.
Pour ne pas finir en Q.H.S.
Je suis né au C.H.U.
À côté d’une Z.U.P.
Je vis en P.C.V
De C.E.S. en T.U.C.
D’après la S.O.F.R.E.S.
M’explique t’on chez mon A.S.
À la fin de mes droits C.A. F.
J’aurai la mention S.D.F.

Elysée moi (4:06)

Comment me trouvez-vous
Suis-je bien à votre goût
Comment me trouvez-vous
Dans mon âme et mes goûts
Laissez-moi vous séduire
Vous raconter, vous servir
Laissez-moi m’introduire
Enfin vous conquérir

REF : Élysée moi, Élysée moi dans votre cœur
Et je ferai votre bonheur

Élysée moi dans votre cœur tout ça pour un monde meilleur
Allez mettez-moi sur le dessus
Vous verrez vous ne serez pas déçus
J’ai la puissance d’un zébu
La résistance d’un Robert Hue
Y’a quelqu’un qui m’a dit
Y a pas longtemps d’ici
Que l’on ferait notre vie
Dans le luxe et dans le profit

REF : Je suis photogénique
Un peu égocentrique
Et j’ai le goût du risque
Mais pas dans la pratique
Laissez-moi vous parler tous les soirs
Ouvrez votre cœur et votre tiroir
Caisse qui pourrait ternir une histoire
Avec un grand I dans l’encyclopédie

Punk rocker (3:08)

Pas de villa piscine de boursières combines
À l’agence interim quand je pointe ma frime
Les regards m’expriment un soupçon de réprime
De la meilleure trombine je n’aurai pas la prime
Pas de place pour moi, pas bon à formater
Pas de place pour moi alors je me la fais

REF : I’m a punk rocker
J’étais à Varsovie et j’étais à Paris
Traîner mes p‘tites chansons dans le fond des trocsons
À Washington D.C. et en Andalousie

J’ai pas ramené de biftons mais un cœur de lion
J’ai plein de frères de sœurs dans ce monde imparfait
Plein de rires et de larmes dans mon porte-monnaie

REF : La nuit sur l’autoroute dans la station service
Qu’il faut coûte que coûte cacher ses cicatrices
Les néons en rajoute dans le blême et le triste
Donnant parfois la goutte d’essence créatrice
Alors j’prends l’ascenseur direction garage land
Pour un peu de bonheur voir si des fois je bande

Pressure Drop (2:42)

Je cours (2:35)

Sept heures sonnent à ma Timex
Je mets le cap sur mes baskets
Je parcours mon monoplex
Dura lex sed lex
Je ne voudrai pas rester
Coincés dans les blocs starting
Passer devant la télé
Le reste de ma vie en leasing
Et je cours man, oui je cours
Je surfe sur la vie pour ne jamais être à la bourre
Et je cours man, oui je cours
Sûr qu’à courir comme ça, je ne serai jamais pris de court
Je bouge de cet endroit
Quand je marche, à chaque pas
Une voix me dit tout bas
Mais qu’est ce que, qu’est ce que tu fous là ?
Alors je presse le pas
Sans regarder derrière moi
Pas facile de gagner
Quand t’as tout ce qu’il faut pour perdre
Endors toi, petit Joe
Laisses le monde là où il est
Le tien te tient lieu de ghetto
Laisse, laisse le couler
Demain tu presseras le pas
Sans regarder derrière toi
Une voix qui te dira tout bas
Mais qu’est ce que tu fous là ?

Odile (3:33)

Je te rends ton sac et tes larmes de crocodile, Odile.
J’ai vidé le mien et me sens beaucoup bien.
Je reprends mon arc et mes livres de Buff Alo Bill,
J’arrête de jouer à tes jeux de crétin.
J’ai mis mon blazer et mes chaussures de ville, Odile.
Il n’y a dans mes poches que mes mains.
Je suis reparti pour une nouvelle vie civile,
Demain je ne serai plus des tiens.
T’es difficile, tellement difficile, Odile,
C’est difficile, tellement difficile.
Je te rends les clés de ton automobile, Odile.
Je te laisse mon vélo et mes patins.
Tu vivras sûrement beaucoup d’autres idylles, Odile.
Et de moi tu ne garderas jamais rien.
Comme Robinson je repars dans mon île, Odile.
Tes coups de téléphone n’y pourront rien.
Je m’envelopperai dans la fierté de mon exil,
Et tu n’y pourras plus jamais rien.
Je te rends ton sac et tes larmes de crocodile, Odile.
J’ai vidé le mien et me sens beaucoup bien.
Je suis reparti pour une nouvelle vie civile,
Demain je ne serai plus des tiens.

Marche au pas (3:28)

Jackpot (4:46)

Guns of Brixton (3:20)

Songe d’une nuit d’été (3:05)

Et les preux chevaliers
De retour de leur quête
Près d’un vieux châtaignier
Posent leurs arbalètes
Une douceur d’été
Leur souffle dans la tête
Qu’il faudrait déposer
Leurs armes d’opérette

REF : Songe d’une nuit d’été en toute intimité
Songe d’une nuit d’été en toute éternité

Et les preux chevaliers
Dans leur vaine conquête
N’ont jamais oublié
Qu’elle que fut la tempête
Et les preux chevaliers
Avant que tout s’arrête
Posent leurs boucliers
Pour l’ultime retraite

Johnny Too Bad (3:09)

 

Retombées Presse


Arrow
Arrow
echo-haute vienne 1/2
Slider